×

Faites le calcul.

Calculez les avantages d’une participation.

×

Votre interlocuteur aujourd’hui:
Dominique Schaad

Die EnAW kontaktieren (overlay) FR

Il vous suffit de nous passer un coup de fil : +41 32 933 88 55

Sending
20181106090711 Dominique Schaad Freigestellt

UN 21E FORUM ROMAND TOUT EN HAUTEUR ET EN OUVERTURE

Le site magnifique de Caux Palace, au-dessus de Montreux, accueillait ce jeudi 10 novembre le 21e Forum romand de l’AEnEC, sous l’intitulé « Décarbonation : vision et pratique ». Un moment d’échanges fructueux autour de la durabilité, dans un lieu qui en a l’habitude !

Ils étaient plus de 130, représentantes et représentants d’entreprises, d’administrations et du monde politique, gestionnaires et techniciens réunis dans un lieu magnifique, atypique, un somptueux balcon sur le Léman et les Alpes. Repris en 1946 par une fondation, avec une centaine de personnalités et de familles, le palace de Caux accueille depuis lors chaque été des rencontres – désormais sous l’intitulé « Caux Forum » – dédiées à la paix, à l’économie éthique et à une vision durable.

Le lieu parfait donc pour échanger avec hauteur et ouverture sur la politique climatique, sur ses objectifs et sur les voies pour les concrétiser – et aussi pour se convaincre qu’emprunter ces voies représente une bonne part de la réponse aux menaces de pénurie d’énergie qui ont fait l’actualité récente.

Aux mots de bienvenue volontaristes de Martin Kernen, responsable romand de l’AEnEC, et de Hans-Ulrich Bigler, conseiller national et vice-président de l’AEnEC, le conseiller national Roger Nordmann a répondu avec fougue en détaillant sa vision d’un avenir décarboné, construit sur les énergies renouvelables – dont le gaz de synthèse, avec une place éminente -, dans un vaste jeu de complémentarité.

Puis Emma Chollet Ramampiandra a évoqué une autre complémentarité, de son point de vue double d’activiste du climat et de doctorante en modélisation écologique : nous sommes tous acteurs et appelés à être actifs dans la crise climatique, et une part de nos actions individuelles devra aller à soutenir ceux d’entre nous qui seront les plus impactés par cette crise, notamment au niveau professionnel – la « résilience solidaire », ainsi qu’elle nomme cet engagement collectif.

Laurent Scacchi, directeur romand d’aee suisse, a ensuite passé en revue quelques solutions techniques récentes que les entreprises pourront mettre en œuvre dans les prochaines années pour se décarboner et se libérer davantage des coûts de l’énergie : photovoltaïque vertical, panneaux solaires haute température, pyrolyse, éolienne individuelle… En parfaite continuité, les traditionnels ateliers sont venus ajouter d’autres solutions pour alléger la facture énergétique des entreprises, entre mesures rapides et stratégies plus élaborées, récupération de chaleur en tête. Maryline Dafflon, coordinatrice au sein du programme Swiss Triple Impact, et Vincent Gillet, CEO de Kugler Bimetal SA (Le Lignon, GE), ont pour leur part apporté un éclairage pour s’orienter dans l’offre actuelle de démarches de responsabilité sociale et environnementale et de labels y relatifs. Caux Palace enfin a offert à ses visiteurs d’un jour l’occasion de découvrir ses mesures de décarbonation, en particulier pour le chauffage. Le vaste bâtiment représente une surface totale de 29 500 m2 dont 21 000 sont chauffés… majoritairement au bois. Là où il fallait 300 000 l de mazout par an, il n’en faut plus qu’en appoint. Le palace peut se targuer aujourd’hui d’être climatiquement neutre.

Un encouragement supplémentaire à repenser ses énergies a été un atelier lors duquel la volatilité des prix actuels a été expliquée par Chantal Cavazzana, spécialiste en surveillance des marchés auprès de la Commission fédérale de l’électricité : la complexité des interrelations entre de multiples facteurs ne pouvait laisser indifférent ! Urs Näf, Chef de la Division Industrie de l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE), a ajouté ses recommandations pour se préparer à une éventuelle pénurie issue de cette complexité.

La journée s’est achevée sur un clin d’œil… de lynx. Le cinéaste animalier Laurent Geslin est venu raconter à la fois son itinéraire et le tournage de sept années du documentaire qu’il a consacré à ce beau félin. Celui-ci a réinvesti nos contrées depuis 50 ans, grâce à la ténacité de quelques passionnés à qui on promettait l’échec. La transition vers une nature avec ses prédateurs de jadis avance, cependant ! A nous toutes et tous aujourd’hui de concrétiser avec la même ténacité cette autre transition, la décarbonation, absolument nécessaire à l’environnement global. Ce 21e forum romand de l’AEnEC aura motivé ses participants avec quelques idées et outils supplémentaires.

Paroles saisies au vol

  • « On a investi pour l’électricité 4 % de notre PIB au temps des barrages, puis 2 % pour nos centrales nucléaires, nous en sommes aujourd’hui à 1 % alors qu’une transition vers de nouvelles sources est nécessaire. »
    Roger Nordmann, Conseiller national, membre de la CEATE
  • « J’espère que ce n’est pas un signe pour cet hiver. »
    Chantal Cavazzana, Commission fédérale de l’électricité, dit en souriant alors qu’un soubresaut électrique venait d’interrompre sa présentation !
  • « Il nous faut vivre activement la crise climatique plutôt que la subir en tentant juste d’y survivre. »
    Emma Chollet Ramampiandra, doctorante à l’eawag et activiste du climat
  • « Nous devons emmener nos enfants dans les forêts si nous voulons les éveiller à la nature et à l’urgence de la protéger. »
    Laurent Geslin, photographe et cinéaste animalier
  • « C’est mon dernier forum en tant qu’actif, je vais passer le relais à un jeune collaborateur en espérant qu’il poursuivra mon ouvrage. »
    Fernand Moullet, responsable énergie/infrastructures, Breitling Chronométrie SA, La Chaux-de-Fonds, où il a réduit la consommation énergétique de 50 % par de judicieuses mesures !

Bon à savoir

… la température moyenne en Suisse a augmenté de 2 degrés depuis le début des mesures en 1871
… les émissions de CO2 par habitant en Suisse ont baissé de 40 % au cours des 30 dernières années – c’est donc possible
… le 21e forum romand était neutre énergétiquement et climatiquement – mais était-il besoin de le préciser ?
… Caux Palace explique à ses hôtes combien les gestes simples du quotidien concernant l’éclairage, l’usage de l’eau, le recyclage des déchets … ont un impact énorme. « La meilleure économie d’énergie est celle que tout un chacun peut répéter chaque jour »
… deux kilomètres de tuyauterie traversent les plus de 200 chambres de Caux Palace, interrompus par des vannes de radiateur. Christoph Keller, l’ancien responsable énergie, a réglé ces vannes individuellement pour un parfait débit selon la situation de la pièce, le nombre et la position des fenêtres. « Une température égale est ainsi assurée dans chaque chambre en évitant l’alignement de toute l’installation de chauffage sur la chambre la plus fraîche – ce qui mènerait à surchauffer les autres ».
… à ce jour, l’AEnEC a établi avec des entreprises 24 feuilles de route pour la décarbonation
… les modérateurs et modératrices de l’AEnEC réalisent chaque semaine une trentaine de consultations en rapport avec la pénurie d’énergie

Restez informé.
Suivez-nous!