×

Faites le calcul.

Calculez les avantages d’une participation.

×

Nous vous répondons dès ce lundi:
Jacqueline Jakob

Die EnAW kontaktieren (overlay) FR

Il vous suffit de nous passer un coup de fil : +41 32 933 88 55

Sending
20181106094644 Jacqueline Jakob Freigestellt

L’industrie MEM s’engage pour la protection du climat

Protéger le climat demande une réduction marquée des émissions de CO₂ dans le monde entier. Comme la loi sur le CO₂ le prévoit, la Suisse veut réduire ses émissions de 20 % par rapport à leur niveau de 1990 d’ici 2020. Cet objectif est ambitieux, et demande que des efforts extraordinaires soient accomplis pour être atteint. Or, les entreprises de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (l’industrie MEM) contribuent à double titre à ce qu’il soit atteint.

Les technologies modernes jouent un rôle déterminant dans la lutte contre le changement climatique. Elles sont développées par les entreprises MEM suisses. Grâce à notre secteur si fortement orienté vers l’exportation, des innovations créées en Suisse améliorent les performances de la production d’électricité, optimisent la consommation énergétique des appareils et des processus et améliorent la rentabilité des énergies renouvelables. La technologie MEM suisse contribue à réduire les émissions de CO2 bien au-delà des frontières du pays. Pour qu’il continue d’en aller ainsi, il faut que la compétitivité de la Suisse industrielle à l’international soit renforcée.

Avec l’AEnEC, les entreprises MEM se sont aussi attelées à réduire leurs propres émissions de CO2 et leur propre consommation d’énergie, en mettant en oeuvre des mesures d’amélioration rentables dans leur exploitation. Pour ce faire, elles procèdent constamment à d’importants investissements. Les entreprises présentées, Geberit Suisse, Baoshida-Swissmetal Ltd. et WAGO Contact, incarnent les nombreuses entreprises de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux qui ont conclu une convention d’objectifs avec l’AEnEC et qui se sont engagées vis-à-vis de la Confédération à mettre en oeuvre des mesures de protection du climat. Par ces engagements, les entreprises MEM ont réduit leur consommation d’énergie de 42 % et leurs émissions de CO2 de 56 % entre 1990 et 2014 (en chiffres absolus, voir ci-contre). À ce jour, notre secteur économique a donc contribué plus que la moyenne à l’atteinte des objectifs climatiques de la Suisse.

Avec les fruits les plus faciles à cueillir, les entreprises ont donc déjà obtenu une belle récolte. Mais il reste des potentiels d’économie et l’industrie MEM veut continuer à avancer, en contribuant à la protection du climat et en poursuivant ses innovations techniques. Toutefois, pour pouvoir exploiter pleinement leur potentiel, nos entreprises ont besoin de conditions-cadres claires et stables pour la politique énergétique et climatique, qui leur laissent la marge de manoeuvre leur permettant d’atteindre leurs objectifs et de respecter leurs engagements avec souplesse.

Peter Dietrich, Directeur Swissmem