×

Faites le calcul.

Calculez les avantages d’une participation.

×

Votre interlocuteur aujourd’hui:
Carmen Engi

Die EnAW kontaktieren (overlay) FR

Il vous suffit de nous passer un coup de fil : +41 32 933 88 55

Sending
engi_600px

Le programme EFFICIENCE⁺ : des enchères pour favoriser les mesures supplémentaires d’économie d’électricité

Grâce au programme EFFICIENCE⁺ de l’AEnEC, les entreprises participant à l’AEnEC peuvent recevoir un appui financier pour mettre en œuvre des mesures d’économies d’électricité à la limite de la rentabilité. Il leur suffit de mettre aux enchères les mesures qu’elles auront choisies. À la clé, des appuis financiers qui vont de 500 à 30 000 francs par mesure. Cheffe de projet à l’AEnEC, Mireille Salathé présente dans cet entretien les principaux avantages de ce nouveau programme.

Madame Salathé, qu’est-ce qu’EFFICIENCE+ ?

EFFICIENCE+ est un programme lancé par l’AEnEC pour promouvoir les économies d’électricité dans les entreprises. EFFICIENCE+ apporte un appui financier aux mesures d’amélioration supplémentaires, à la limite de la rentabilité, dans le domaine de l’électricité. Cet appui financier est compris entre 500 et 30 000 francs par mesure d’amélioration et il peut couvrir jusqu’à 40 % des coûts d’un investissement. Une somme de trois millions de francs est disponible pour une durée de trois ans dans ce cadre. EFFICIENCE+est financé par ProKilowatt, le programme incitatif national de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).

 

À qui EFFICIENCE+ est-il destiné ?

Ce programme est destiné à toutes les entreprises qui veulent encore améliorer leur performance énergétique. L’entreprise doit en outre avoir déjà conclu une convention d’objectifs et elle doit participer au modèle Énergie ou au modèle PME de l’AEnEC. Je tiens à le préciser, des mesures courantes et de taille plutôt modeste sont aussi visées par EFFICIENCE+.

 

Quelles sont au juste les mesures d’amélioration soutenues ?

Pour bénéficier de cet appui financier, une mesure doit bien sûr faire diminuer la consommation d’électricité. Elle doit aussi remplir d’autres conditions : il faut notamment que sans cet appui, elle ne soit pas rentable. Elle ne doit pas encore avoir été mise en œuvre et en général, elle n’est pas intégrée dans une convention d’objectifs. Enfin, elle doit ressortir d’un type défini d’amélioration.

 

Précisément, quels sont ces types de mesures d’amélioration ?

Différents domaines sont inclus : si l’on prend l’éclairage, remplacer des ampoules par des diodes LED et installer des détecteurs de présence permet d’économiser de l’électricité. Dans d’autres domaines, nous avons le remplacement des moteurs, des entraînements, des pompes ou encore des ventilations. D’autres domaines encore sont le froid, l’air comprimé et l’eau chaude.

 

Quels sont les avantages et les potentiels de ce programme ?

Ce programme permet aux entreprises de bénéficier d’un appui financier d’une manière simple, et d’aller plus loin que leurs objectifs. De plus, le déroulement d’EFFICIENCE+ est entièrement informatisé : tout se déroule au moyen des outils informatiques bien connus de l’AEnEC. Un autre avantage tient dans le fait que les conseillers de l’AEnEC apportent leur appui à nos participants, d’abord pour l’identification des mesures d’économie de l’électricité, puis tout au long du programme. La participation à EFFICIENCE+ est aussi gratuite. Fondamentalement, EFFICIENCE+ a pour but de permettre aux participants de l’AEnEC d’économiser des frais d’électricité tout en améliorant leur performance énergétique.

 

Quand EFFICIENCE+ débute-t-il ?

EFFICIENCE+ est lancé au lendemain du Forum de l’AEnEC, le vendredi 18 novembre précisément. Une autre date importante est le délai de soumission des mesures d’économie d’électricité, qui est fixé à la fin du mois d’avril 2017. À partir du mois de mai, les mesures d’amélioration seront évaluées par le programme en fonction de leur rapport coût-efficacité. Ensuite, les appuis financiers seront adjugés sur cette base.

 

Quels conseils donneriez-vous pour réussir sa mise aux enchères ?

D’abord, pour identifier les mesures d’amélioration, les entreprises peuvent consulter la liste des mesures d’amélioration établie pour leur convention d’objectifs. Sur cette base, elles peuvent estimer quelles pourraient être des mesures additionnelles d’économie d’électricité qui n’étaient pas encore connues au moment de l’élaboration de leur convention. Nos participants ont bien sûr la possibilité de demander l’appui de leur conseiller AEnEC. Dans ce programme, il est aussi important que les mesures d’amélioration soient décrites avec soin.

 

Comment les enchères se déroulent-elles précisément ?
Identification dans l’entreprise des mesures d’économie d’électricité éligibles
Avec son conseiller AEnEC, l’entreprise identifie les mesures d’économie d’électricité qui répondent aux conditions du programme.
Annonce des mesures d’amélioration identifiées au moyen des instruments de l’AEnEC

Le conseiller AEnEC entame le processus informatisé en décrivant ces mesures d’économie d’électricité avec soin dans l’outil de check-up.

Analyse par l’AEnEC 

La Centrale de l’AEnEC procède à une analyse qualité en vérifiant que la mesure en question réponde à tous les critères.

Calcul de l’appui financier requis et mise aux enchères de la mesure d’amélioration

Après cette analyse, l’entreprise soumet sa mesure d’économie d’électricité, en indiquant aussi l’appui financier qu’elle souhaite recevoir. Cette soumission est une mise aux enchères.

Adjudication, puis mise en œuvre de la mesure d’amélioration dans un délai d’une année

À la mi-mai 2017, le programme EFFICIENCE+ attribue les appuis financiers en fonction du rapport coût-efficacité des mesures soumises : autrement dit, les mesures d’amélioration qui reçoivent l’appui sont celles pour lesquelles un franc d’appui financier permet d’économiser le plus d’électricité. Les mesures d’amélioration doivent être mises en œuvre dans les douze mois qui suivent l’adjudication.

Après la mise en œuvre, enregistrement de la mesures au moyen des outils informatisés de l’AEnEC et octroi de l’appui financier 

Lorsque la mesure a été mise en œuvre, l’entreprise reçoit l’appui financier adjugé.

 

 

Mireille Salathé

Économiste spécialisée dans l’environnement, Mireille Salathé travaille à l’AEnEC en tant que cheffe de projet depuis 2013. Elle est responsable de différents programmes et prestations destinés aux participants de l’AEnEC. Elle assume également une partie de l’assurance-qualité.