×

Faites le calcul.

Calculez les avantages d’une participation.

×

Votre interlocuteur aujourd’hui:
Jacqueline Jakob

Die EnAW kontaktieren (overlay) FR

Il vous suffit de nous passer un coup de fil : +41 32 933 88 55

Sending
20181106094644 Jacqueline Jakob Freigestellt

Forums AEnEC : énergétiquement neutres !

Cette année, une fois encore, les Forums de l’AEnEC, à Berne côté alémanique et à Delémont côté romand, ont été organisés de manière énergétiquement neutre. Thomas Weisskopf, membre de la direction de l’AEnEC, explique dans cet entretien comment ce principe fonctionne et ce dont il est important de tenir compte.

M. Weisskopf, les forums de l’AEnEC sont énergétiquement neutres. Qu’est-ce que cela signifie ?

Dans les grandes lignes, cela signifie que des mesures d’amélioration de la performance énergétique, mises en œuvre par une ou plusieurs entreprises qui participent à l’AEnEC, ont permis d’économiser autant d’énergie que le total de l’énergie consommée pour les Forums. Dans la consommation d’énergie des Forums, on inclut notamment l’énergie nécessaire aux déplacements des participants, à la restauration, à l’éclairage ou encore à l’infrastructure. Pour être en mesure d’organiser ces rencontres énergétiquement neutres, l’AEnEC a fait l’acquisition de certificats d’efficacité pour cette consommation d’énergie.

 

Qu’est-ce qu’un certificat d’efficacité ?

Un certificat d’efficacité s’échange sur le marché de l’efficacité. Les participants de l’AEnEC les obtiennent pour leurs économies d’énergie dépassant leurs objectifs fixés par convention. Pour « neutraliser » la consommation d’énergie de ses Forums de cette année, l’AEnEC a acquis des surplus auprès de Palexpo SA.

 

Comment le marché de l’efficacité fonctionne-t-il et qui est autorisé à y participer ?

Le marché de l’efficacité a été initié conjointement par l’Association pour une énergie respectueuse de l’environnement (VUE), l’AEnEC et le fournisseur d’électricité ewz, avec l’appui de SuisseEnergie. De nouveaux partenaires s’y associent en permanence. Sur ce marché, les fournisseurs d’énergie et les négociants de certificats accrédités par VUE acquièrent les surplus d’énergie des participants de l’AEnEC pour ensuite les vendre, par exemple à des organisateurs. La vente est ouverte aux participants de l’AEnEC qui ne bénéficient pas du remboursement de la taxe sur le CO2. Pour ces entreprises, l’accès au marché de l’efficacité est gratuit.

 

Peut-on aussi concevoir des produits ou des processus énergétiquement neutres ou bien ce mécanisme est-il limité à des rencontres ?

Il est tout à fait envisageable que le principe soit étendu à la fabrication de produits. Toutefois, en ce moment, la priorité est accordée aux rencontres énergétiquement neutres.

 

Pour quel type de rencontres le marché de l’efficacité est-il particulièrement indiqué ?

Tout type de rencontre peut être organisé de manière énergétiquement neutre. Je pense par exemple aux formations, aux assemblées générales ou encore à des forums, des anniversaires d’entreprise, des rencontres destinées à la clientèle ou des conférences. Par ailleurs, les surplus ne doivent pas nécessairement sortir de l’entreprise pour être achetés, au contraire : la transaction peut aussi se dérouler au sein d’une même entreprise, ou encore à l’intérieur d’une holding. Et dès lors que l’offre et la demande se rejoignent, les surplus pourront aussi être achetés par un fournisseur ou un partenaire de l’entreprise en vue d’une rencontre.

 

Quelle est la meilleure façon de procéder ?

Nous recommandons aux organisateurs de procéder en six étapes. L’AEnEC est d’ailleurs prête à fournir son appui.

  1. D’abord, s’informer : l’organisateur commence par s’informer sur le marché de l’efficacité sur le site Internet de l’AEnEC.
  2. Calculer : au moyen de l’outil fourni en ligne, il détermine quelle sera la consommation d’énergie de la rencontre prévue. L’AEnEC est prête à vous aider pour ce calcul.
  3. Annoncer : les chiffres obtenus lui permettent de signaler à l’AEnEC son intérêt pour l’organisation d’une rencontre énergétiquement neutre.
  4. Il faudra peut-être patienter quelque peu : compte tenu de tous les paramètres, l’AEnEC met l’organisateur en contact avec un fournisseur en vue de la transaction. Le fournisseur recherche dans le registre une ou plusieurs entreprises qui proposent les surplus demandés.
  5. Conclure la transaction : l’organisateur reçoit une offre du fournisseur et peut ainsi conclure la transaction.
  6. Utiliser le logo : l’organisateur peut dès lors aussi employer le logo « énergétiquement neutre », à des fins de marketing.

 

Comment l’organisateur prend-il contact avec l’AEnEC ?

Prenez directement contact avec moi !

 

Thomas Weisskopf

Thomas Weisskopf est membre de la direction de l’AEnEC et propriétaire et directeur de Weisskopf Partner Sàrl, qui vient de fêter ses 20 ans. Avec son entreprise, cet ingénieur en électricité HTL et ingénieur en énergie HTL/NDS travaille dans les deux domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Sa société maîtrise aussi bien la conception que l’exécution – elle construit donc notamment des réseaux de chaud ou de froid ou des équipements de récupération des rejets thermiques pour l’industrie.

Pour en savoir plus

  • Marché de l’efficacité

    Il permet aux entreprises qui participent à l’AEnEC de vendre leurs économies d’énergie allant au-delà des objectifs convenus, qui deviennent des excédents. Il est ouvert à toutes les entreprises participantes de l’AEnEC, à l’exception de celles qui bénéficient de l’exemption de la taxe CO₂.

    Suite
  • 16e forum romand de l’AEnEC : toute l’énergie d’entreprises et de professionnels dans l’action

    L’AEnEC a tenu ce mardi 14 novembre son 16e forum romand à Delémont, dans les salles lumineuses du Centre Saint-François. Cette manifestation annuelle a rassemblé une centaine de participants, représentants d'entreprises, d'administrations et de services, ainsi que des ingénieurs et techniciens qui ont pu une nouvelle fois s’informer et échanger autour de l'efficacité énergétique et de sa mise en œuvre, politique, administrative et pratique. Un forum cette année avec en filigrane le « Big Data »...

    Suite
  • Le « BIG DATA » au service de l’optimisation énergétique

    Le Big Data est désormais partout, qu’il s’agisse de la recherche sur le climat ou la santé, de la surveillance d’Etat, des traces personnelles que nous laissons sur Internet... Il s’impose aussi comme l’outil puissant d’un meilleur usage de l’énergie.

    Suite
  • Perspectives de la mobilité urbaine, et ce que peuvent les entreprises

    La question de la mobilité préoccupe grandement, avec la prépondérance de la voiture, l’emprise qu’elle impose sur les territoires, les nuisances, l’impact énergétique et climatique qu’elle entraîne. Des spécialistes étudient de meilleures options, et des entreprises passent à la pratique. Deux points de vue réunis en un seul atelier au cours de ce 16e Forum romand de l’AEnEC, avec le Prof. Yves Delacrétaz, HEIG – VD, et Yvan Rey, de BOBST SA à Mex (VD).

    Suite
  • Améliorer de front l’efficacité énergétique d’une entreprise et sa compétitivité

    Quand on dirige une entreprise identifiée comme un grand consommateur d'énergie et donc légalement soumise à des mesures d'efficacité, et que d'autre part on se retrouve confronté au franc fort alors que plus de 90% de sa production va à l'exportation, quelle urgence privilégier ? Aucune, ou plus justement les deux, répond Denys Kaba, co-directeur de Metalcolor à Forel (VD), entreprise dont la croissance est tout aussi régulière que ses progrès énergétiques.

    Suite
  • Galerie de photographies